Le Brevet de Pilote ULM

 

La formation aéronautique proposée par ULM Club du Golfe est destinée aux personnes souhaitant obtenir la Licence de pilote ULM pour la classe 3

Cette classe d’ULM est également appelée : Multiaxes, celle-ci permet de piloter des avions légers biplace.

ULM Club du Golfe propose également aux personnes déjà brevetées, ou souhaitant le devenir : les qualifications d’emport de passager et de radiotéléphonie.

Licence pilote ulm

La formation aéronautique du pilote ULM Multiaxe / Avions légers

Le cursus de formation pour l’obtention du Brevet de pilote ULM Multiaxe est constitué d’une partie théorique et d’une partie pratique ( en vol en double commande ).

Brevet de Pilote ULM Multiaxe : La partie théorique

Pour pouvoir piloter un aéronef, même léger, il est indispensable d’acquérir des connaissances aéronautiques telles que :

  • La mécanique de vol
  • La météo appliquée à l’aviation
  • La réglementation / régles de l’air
  • La sécurité

L’obtention du brevet de pilote ULM Multiaxe nécessite le passage avec succès de l’examen théorique qui se déroule à la DGAC.

Des ouvrages, le support de votre instructeur et votre investissement personnel vous permettront de vous y préparer.

CEPADUES apprendre-a-voler-ulm-multiaxes-avions-legers

Brevet de Pilote ULM Multiaxe : La partie pratique

Le vol en double commande

Celle-ci se déroule à bord de l’appareil en présence d’un instructeur.

Il est généralement constaté que les personnes ‘débutantes’ qui ne possèdent pas d’expérience dans l’aéronautique seront amenées à réaliser environ vingt heures de vol en double commande pour être ‘lâché’ par l’instructeur.

Lorsque l’instructeur vous jugera apte à être ‘lâché’ seul et que vous aurez obtenu au préalable votre examen théorique vous deviendrez alors un Pilote breveté.

En ULM Multiaxe, l’obtention du Brevet ne permet pas, dans un premier temps, l’emport d’un passager. Habituellement, une fois breveté, il est commun de constater que les pilotes fortifient leur expérience seuls durant quelques semaines ou quelques mois et passent ensuite l’emport passager.

 L’emport passager sur ULM Multiaxes

Une fois le brevet obtenu, le jeune pilote entame une phase d’autoformation où il acquiert de l’autonomie et une expérience réduite en vol solo.

Au programme : de courtes navigations et des exercices de maniabilité en vol. De nombreux tours de piste avec une aérologie changeante.

A l’issu de cette phase plus ou moins longue, le pilote passe un nouveau test en vol plus contraignant pour avoir le droit d’emporter un passager.

L’emport de passager n’est pas un test de compétence, mais un test de maturité aéronautique.

Le pilote doit être conscient de la responsabilité qu’il engage en proposant un vol ludique à un tiers qui ne connaît rien aux risques aéronautiques.

La qualité du pilotage, la gestion du vol (homme et machine) ainsi que la gestion du stress et la réussite systématique d’un atterrissage moteur coupé sont indispensables pour obtenir l’emport passager.

A présent, revenons au déroulement de la formation pratique :

Toute formation commence par un vol d’initiation ou de familiarisation qui va vous permettre de faire découvrir les sensations du vol et d’introduire les premiers paramètres.

Les phases suivantes, dites de « formation initiale » permettent d’enseigner les bases de pilotage :

  – Gestion des commandes de vol et du moteur

– Tenue des axes de l’ULM

– Changement d’assiette de croisière à la même altitude

– Changement de pente (montée, palier, descente)

– Inclinaison et virage coordonnés en palier, en montée et en descente

– Mise en vol lent (assiette aux grands angles d’incidence)

– Réalisation de décrochage symétrique avec différentes configurations de volet et de puissance

A l’issue de cette phase initiale, l’élève pilote entame ses premiers tours de piste

– Réalisation de tour de piste

– Intégration dans un circuit

– Simulation de panne moteur sur les 4 étapes du circuit de piste

– Décollage et atterrissage avec vent traversier progressif

Pour poursuivre la formation, nous aborderons une première phase de perfectionnement

– Vol aux grands angles en montée et descente

– Dérapage dans l’axe et virage en glissade

– Décrochage en montée et descente

– Décrochage en virage symétrique

– Décrochage dissymétrique et récupération avant amorce de vrille

– Virage à grande inclinaison : 45° et 60°

– Entrée et sortie de spirale

– Panne moteur en vol local avec réalisation de PTS et de PTU

– Atterrissage de précaution en campagne

– Simulation de situations d’urgence (panne de volets, panne électrique, feu moteur, panne d’instruments)

 

Une deuxième phase de perfectionnement achève la formation au brevet de pilote ULM

– Navigation (avec panne en cours de vol)

– Utilisation de la radio et du transpondeur

– Enfin, un test en vol de fin de formation sanctionne votre apprentissage.

 

Vous voilà breveté, bons vols !